Arseneault, André

Hommage à… André Arseneault, 1937-1978

Suivez le guide…Le comité de Toponymie de la Société d’Histoire et de Généalogie de Shawinigan, a proposé, lors de sa réunion tenue le 26 avril 2011, le nom d’André Arseneault pour désigner la nouvelle rue dans le Parc industriel Albert-Landry du secteur Shawinigan-Sud. Cette rue sera perpendiculaire aux avenues Georges-Bornais et Jean-Duchesne, et parallèle au boulevard Industriel. Le conseil municipal a adopté une résolution à cet effet à sa réunion du 6 juillet 2011 et la Commission de toponymie du Québec a officialisé cet odonyme le 2 novembre 2011.

André ArseneaultMonsieur André Arseneault est le fils de Gracien (Gratien) Arseneault (1903-1965), entrepreneur général en construction, et de Rachel Rheault. Il est né en 1937. A son décès, le 7 août 1978, il est veuf de Marguerite Cauchon, et sa conjointe d’alors se nomme Pauline Morinville.

Le paternel Gracien (Gratien) Arseneault a été entrepreneur général en construction pendant près de vingt-cinq ans. Sa première véritable réalisation est le Cinéma Cartier de la rue Saint-Marc, au début des années 1940. Il construit ensuite plusieurs des écoles de Shawinigan et Shawinigan-Sud. En juillet 1962, il obtient le contrat de
construction de l’École Maria-Goretti, maintenant l’École secondaire
Val-Mauricie. La maladie se met de la partie et il décède le 6 juillet 1965. Ses deux fils Jean-Marie et André prennent la relève afin de terminer cet important projet.

Nos lecteurs savent que notre société est logée dans l’une des bâtisses
municipales de la ville, dans le parc industriel Albert-Landry
(anciennement Parc industriel de la Ville de Shawinigan-Sud).

Pour la petite histoire, cet édifice municipal a d’abord été
l’emplacement des Entreprises Arseneault et Frères Inc. fabricant de
produits de béton lors du déménagement de celles-ci en 1978. Lorsque la
municipalité s’est porté acquéreur du site, elle a transformé la bâtisse
industrielle en garage municipal.

L’entreprise manufacturière avait pris naissance en 1964, lorsque Jean-Marie et André Arseneault décidaient d’acheter l’usine de blocs de béton Édouard Robitaille Ltée située à l’époque sur la 122è Rue, en plein cœur de la ville de Shawinigan-Sud. Par la suite, un quartier résidentiel s’est développé autour de l’usine bruyante. De nouvelles normes et règlements établis sur la pollution du bruit au cours des années suivantes ont conduit à ce déménagement forcé. La nouvelle adresse était alors le 4455, 4è Avenue Sud, Shawinigan-Sud.

Bien qu’André Arseneault n’ait œuvré qu’une quinzaine d’année dans l’entreprise, il représente bien l’esprit entrepreneurial de cette famille. Nous dénombrons facilement trois générations d’Arseneault, soit le père Gracien (Gratien), ses fils André et Jean-Marie, et les petits-fils Pierre et Yves ou encore petites-filles Louise et Line, etc. au cours de la période d’une cinquantaine d’années, de 1940 à 1990 environ.

*L’entreprise des frères Arseneault est passée de la production
artisanale à la véritable production industrielle en mécanisant toutes
les opérations. L’achat de chariots élévateur et de camions avec
déchargeuse ont ensuite facilité le transport des matières premières et
des produits finis. L’innovation était au rendez-vous accompagnée de
l’élargissement des produits de béton offerts à une clientèle de plus en
plus vaste. *

*Au début des années 1990, des obstacles et des revers ont mis fin
brutalement aux activités de cette PME qui avait acquise une réputation
très enviable. *

Sources : 25 ans déjà : Les Entreprises Arsenault et Frères inc. Le Nouvelliste, 7 juillet 1989.

  • 75è anniversaire de la paroisse St-Bernard de
    Shawinigan, 1912-1987, page 18*
  • Topo toponymique, Au Pays des Chutes, Volume 20 No 1, Automne 2011