Vous êtes ici :   Accueil » Desaulniers, Louis (1935-2006)
 
 
 
Administration
 ↑  
Activités
Publications
 ↑  
Bibliothèques
 ↑  
Mémoires Revisitées
 ↑  
Généalogie

louisdesaulnier.jpgNatif de Shawinigan, Louis Desaulniers a toujours témoigné un attachement profond à sa ville d’origine. Homme de passion, il a transmis avec générosité et partagé avec plusieurs générations ses connaissances du monde de la couleur. Avec cette même passion, il s’est toujours impliqué avec conviction dans de nombreux dossiers touchant la culture à Shawinigan.

Louis Desaulniers fait carrière en arts graphiques avant de s’adonner à l’enseignement de la couleur, de la peinture et de la sérigraphie dans diverses universités canadiennes de 1970 à 1978. Il détient un baccalauréat de l’Université du Québec à Trois-Rivières, et l’Université de Moncton lui a reconnu une maîtrise en arts graphiques et il détient un certificat en études pédagogiques.

Il est l’auteur de livres qui ont inspiré des générations d’étudiants en arts plastiques partout à travers le Québec. L’art de la sérigraphie, publié aux Presses de l’Université du Québec en 1973, a été distribué à plusieurs exemplaires dans le réseau collégial et universitaire au Québec. En 2000, il récidive avec Couleur, matière et lumière, publié chez Modulo Éditeur. Entre ces deux périodes, plus précisément en 1986, il édite aux éditions du Trécarré Le jour du tangara. Une œuvre littéraire agrémentée d’images des tableaux de l’artiste.

Louis Desaulniers, a participé à de nombreuses expositions partout au Canada et en Europe. Ceci dit, sans toutefois oublier les gens de la Mauricie. En 1993, il présente en collaboration avec Radio-Canada, Cogéco Télévision et la Soirée du hockey Molson, une exposition flamboyante du monde du sport. La couleur du hockey est présentée durant plus d’un mois au Centre des arts de Shawinigan. En 1994, il récidive avec Des couleurs et des mots. Il participe à l’exposition territoriale de Médiat-Muse Le goût de l’eau, en 1995. S’ensuivent les expositions Coup d’œil rétrospectif, en 1996 et Les artistes du centenaire, en 2001. En 2003 il anime huit émissions de télévision dans le cadre du Symposium de peinture de la Mauricie.

Depuis 1980, Louis Desaulniers se consacre exclusivement à sa peinture et ses recherches sur la couleur. Il partage, jusqu’à son décès, cette passion de la couleur, avec plusieurs élèves en ateliers privés. De 1995 à 2005, il anime régulièrement des ateliers de peinture et prononce plusieurs conférences sur la couleur et la peinture dans divers centres d’art de la région de la Mauricie et ailleurs au Québec. Il s’investit aussi beaucoup dans la communauté de Shawinigan, plus particulièrement, dans les dix dernières années de sa vie. Il siège sur le comité de coordination pour l’implantation de la Corporation culturelle de Shawinigan. En 2004, après la naissance de la Corporation, il continue à siéger sur le Conseil d’administration comme représentant des arts visuels jusqu’en 2006.

Ses œuvres font partie d’importantes collections publiques et privées telles que le Musée d’art contemporain de Montréal, l’Université de Montréal, Le Musée national des beaux arts de Québec, la Collection Alcan, la Banque Nationale du Canada, la Bibliothèque nationale du Québec, la Société Johnson & Johnson, The Burnaby Art Gallery, la Galerie d’art de l’Université de Moncton, The California College of Arts au États-unis, la Ville de Palacas-les-Flôts et la Ville de Montpellier en France.

Sources : Louis Desaulniers (2005), Corporation culturelle de Shawinigan (2008)


Peindre par l'artiste Louis Desaulniers.

Pour moi peindre

c’est exprimer la vie, sa force, sa fragilité

Crier l’amour.

Défoncer les craintes, tuer la peur

Caresser une couleur, la séduire.

Faire l’amour à une toile, jouir.

Libérer l’âme, les forces intérieures.

Assumer la solitude.

Briser l’espace, l’envahir, le posséder.

Se courber, tomber, mourir, renaître.

Conquérir son droit à l’outrance.

Bannir les attentes.

Ignorer la bêtise.

Refuser la complaisance, la facilité, les compromis.

Se moquer des tendances.

Fuir les possesseurs de vérité.

Ne jamais se justifier.

Violer les règles.

Prendre humblement sa mesure.

Se mentir en toute sincérité.

Croire en l’intégrité.

Douter de soi.

Mordre dans l’interdit.

S’exalter.

Donner, se dépouiller, se mettre à nu.

Dépasser ses limites

S’émouvoir sans pudeur.

Atteindre la folie.

Vivre assez longtemps pour y arriver.

Mourir en peignant la vie.

Louis Desaulniers.


Date de création : 06/12/2015 @ 19:53
Catégorie : Mémoires Revisitées - En hommage à ...