Vous êtes ici :   Accueil » Daemen, Ferdinand (1887-1956)
 
 
 
Administration
 ↑  
Activités
Publications
 ↑  
Bibliothèques
 ↑  
Mémoires Revisitées
 ↑  
Généalogie
 ↑  

UN HOMME REMARQUABLE

ferdinand_daemen.jpgFerdinand Daemen est né dans un faubourg de la grande ville portuaire d’Anvers en Belgique en 1887 et fut le seul enfant du ménage. Après plusieurs années de sa jeunesse au Congo belge (Afrique). Il immigra au Canada en 1905 à l’âge de 18 ans.

D’abord engagé au journal La Patrie à Montréal, il vint à Shawinigan dès l’année suivante pour ne jamais quitter à l’exception de la 1ère Grande Guerre durant laquelle il fut attaché à l’ambassade belge de Washington.

Ici, il entra au service de la Belgo comme secrétaire privé de Hubert Biermans puis de Beaudry Leman, maire de Shawinigan et enfin de Sir Max Aiken (futur Lord Beaverbrook). F. Daemen était un sténographe de réputation internationale pouvant écrire 220 mots à la minute. Polyglote, il parlait 6 langues en plus de sa langue maternelle, le flamand.

Pour l’information des ouvriers des usines de la ville, on mit sur pied un journal bilingue appelé La Revue de Shawinigan. Ferdinand Daemen en fut l’éditeur durant 36 ans, depuis 1920 jusqu’à son décès. Au thème premier de la prévention des accidents, il ajouta la fierté civique, l’achat chez nous et l’établissement de bains publics et de terrains de jeux.

Pendant des années, il commenta les programmes des concerts de l’Union musicale au parc St Marc et au parc St Maurice, toujours avec goût et talent. Il était un personnage attachant bourré de talents.

F. Daemen mourut pour ainsi dire aux pieds de la Madone du Cap lors du premier pèlerinage de la Légion des Anciens combattants au Sanctuaire, un dimanche matin, lors qu’il s’écroula sans connaissance au moment où ses Vétérans venaient de passer sous l’arche du Couronnement.

* Si vous passez à Shawinigan, sur la Promenade St-Maurice, arrêtez vous devant le cénothaphe, et sur la gauche du monument vous verrez le nom de Monsieur Daemen comme promoteur de ce monument.

Source : Témoignage de José Caden

F. LaRochelle., Shawinigan depuis 75 ans

Recherches : Lise Boucher.


Date de création : 06/12/2015 @ 19:44
Catégorie : Mémoires Revisitées - En hommage à ...