Vous êtes ici :   Accueil » Cauchon, Henri-Paul (1924-....)
 
 
 
Administration
 ↑  
Activités
Publications
 ↑  
Bibliothèques
 ↑  
Mémoires Revisitées
 ↑  
Généalogie

UNE BRILLANTE CARRIÈRE DANS L’ÉDUCATION

Henri-Paul Cauchon est né à Québec le 29 septembre 1924 de Henri Cauchon et Armanda Ouellet de la paroisse St-Dominique. Il est le troisième enfant de la famille. Il a fréquenté l’école des garçons dirigée par les Frères de l’Instruction chrétienne pendant six ans, puis il se dirige à Pointe-du-Lac, chez les F.I.C. pour s’y préparer à une carrière d’enseignant. Celle-ci débutera  en septembre 1943 à l’école St-Sacrement  de la rue Gigaire à Shawinigan.

En 1948, son concours est requis à l’école Sant Yvo de Rome pour un temps indéterminé, en principe, mais l’insalubrité de la résidence des Frères le force à rentrer au pays pour y refaire sa santé. En 1954, il revient définitivement à Shawinigan. A partir de l’automne 1955, il fait équipe avec un confrère, Alfred Larivée, et ensemble ils assurent les principaux cours de mathématiques et de physique de la Première Universitaire à l’École Supérieure Immaculée-Conception de la 8è Rue. Peu à peu, il établit d’harmonieuses relations avec les Commissaires d’écoles de Shawinigan et le Directeur  des travaux, ce qui permet l’amélioration du laboratoire de physique

Après 19 groupes d’étudiants satisfaits en Première Universitaire durant la période de 1943 à 1962, monsieur Henri-Paul Cauchon obtient qu’on ajoute une classe de Deuxième Universitaire, avec le concours des ingénieurs Charles Mills et Roger Bouvette, tous deux anciens de Première et recrutés dans deux industries de Shawinigan. Ce nouvel ensemble sera dénommé Collège universitaire scientifique de Shawinigan ou C.U.S.S. et déménagera en 1964 dans des locaux agrandis au 90 avenue Des Cèdres, près de la Promenade St-Maurice. La clientèle universitaire s’accroîtra d’année en année jusqu’à atteindre 150 étudiants et étudiantes en 1968-69 sur deux niveaux. Ainsi, en fin de compte, ce sera un total de 809 garçons et filles qui auront bénéficié des avantages offerts à Shawinigan.

 

La création des Cegeps au Québec en 1968 entraîne d’importants changements organisationnels. Henri-Paul Cauchon devient Directeur de la Pédagogie de celui de Shawinigan. Autre changement majeur dans sa vie personnelle : il quitte la Communauté des Frères et épouse à l’automne 1970 une éducatrice expérimentée, Françoise Gravel. Il met beaucoup de soin à accueillir et informer les parents et les étudiants, souvent perplexes, devant cette nouvelle structure de l’éducation québécoise. Il aime aussi s’adresser aux 800 jeunes garçons et filles réunis dans la grande salle. Il sait leur communiquer des directives sérieuses tout en glissant dans son allocution une petite histoire ou un mot comique, car son autorité et son efficacité sont bien reconnues parmi eux pendant ces 16 années.

Depuis 1989 le couple Gravel-Cauchon jouit d’une retraite bien méritée. Ils ont généreusement adopté une famille laotienne de quatre membres émigrée lors des Boat Peoples en 1987 et les ont aidés maintes fois pendant leur séjour à Shawinigan et après leur départ pour la Métropole. Leur générosité pour les bonnes causes ne se dément jamais.

Alfred Larivée, F.I.C.
Mai 2010


Date de création : 06/12/2015 @ 19:14
Catégorie : Mémoires Revisitées - En hommage à ...