Vous êtes ici :   Accueil » Thibaudeau, J.-Edmond (1873-1957)
 
 
 
Administration
 ↑  
Activités
Publications
 ↑  
Bibliothèques
 ↑  
Mémoires Revisitées
 ↑  
Généalogie

Pionnier de l’électricité, constructeur d’aqueducs et inventeur

thibodeau.gifJoseph-Edmond Thibaudeau est né à Saint-Grégoire-le-Grand, comté de Nicolet le 20 mars 1873. Il est le fils d’Alcide Thibaudeau et de Zénaïs Thibodeau. Il se marie en 1905 avec Berthe-Albina L’Heureux ( 1879-1973). Le couple aura deux enfants : Victoire et Sylvain, en plus d’élever sa petite-fille et deux neveux.

Pionnier de l’électricité

Shawinigan est né et a grandi de l’électricité. Si la compagnie Shawinigan Water and Power est à l’origine de ce développement, elle a dû compter sur un rival en la personne de J. Edmond Thibaudeau.

Après avoir acheté une partie de lot d’Élie Grenier de Sainte-Flore, il décide de construire une centrale hydro-électrique à la chute du « trou du diable » de la rivière Shawinigan en 1903, et de vendre l’électricité pour l’éclairage et le chauffage à la Ville de Shawinigan et à sa population. En 1912, il vend également son électricité à Grand-Mère, en concurrence avec l’entreprise du docteur Honorius Ricard.

 Après l’annulation de l’offre d’achat de la Ville de Shawinigan en 1908, il vend finalement sa centrale à la Shawinigan Water and Power le 13 juillet 1917. La centrale Thibaudeau fut en opération de 1903 à 1917, sous la direction de notre personnalité, et renommée Station A par la SWP pour la période de 1917 à 1932.

Constructeur d’aqueducs

Sa première réalisation à Shawinigan est cependant la construction d’un aqueduc à la Baie-de-Shawinigan, dès l’année 1900.

Ayant découvert une source, il l’achète du même vendeur Élie Grenier. Il commence immédiatement la construction d’un aqueduc. Il vendra plus tard ce réseau de distribution de l’eau potable à la municipalité de la Baie.

L’abandon de l’exploitation électrique en 1917 permet à J. Edmond Thibaudeau de se consacrer à un autre genre de travail, soit la construc-tion d’aqueducs ici et là dans la province. Il en réalisera une vingtaine, dont celui de la ville d’Amos vers 1920.

Inventeur 

J. Edmond Thibaudeau est un autodidacte. Lorsqu’il songe à construire une centrale hydro-électrique, il ne connaît rien en électricité et les seuls manuels qu’il peut se procurer sont en anglais. Il en fait venir de Paris et avec ces livres, il se met à l’étude. Il fait également de nombreuses visites d’observation de centrales à Montréal et à Québec (chute Montmorency).

La conception de sa centrale est tellement bonne, qu’au cours des 14 ans d’opération, il ne dépense que cinq dollars en réparations sur sa dynamo. Il avait inventé un petit appareil qui détectait automatiquement les défectuosités de fonctionnement de la centrale.

Au Bureau des brevets, à Ottawa, il fait inscrire l’invention suivante : « une fournaise à charbon, alimentée à l’eau ». Il fabrique 3 unités du prototype, puis abandonne cette avenue.

À 70 ans près, il s’annonce comme « manufacturier de fournaises Torrid » et « vendeur de tuyaux ».

Le 5è maire de la Ville de Shawinigan

Intéressé au développement de sa ville adoptive, J. Edmond Thibaudeau s’occupe tôt de politique municipale. Après 7 ans comme échevin (conseiller municipal) entre 1904 et 1915, il occupe la mairie de 1915 à 1917. Au plan éducatif, il fait partie du premier conseil scolaire

Formé en 1902.

Thibaudeau –L’Orignal

Lorsqu’on commence à le nommer Thibaudeau l’Orignal,  celui qui hérite de ce surnom ne trouve même pas matière à s’étonner. En effet, il possède alors, dans l’écurie, un orignal , en fait une toute jeune femelle, qu’il a recueilli par hasard dans la forêt et élevé comme un animal domestique.

L’entrepreneur autodidacte

Ceux qui ont connu M. Thibaudeau reconnaisse qu’il était un entrepreneur autodidacte animé d’une vive intelligence que la chance d’une instruction plus poussée aurait pu mener très loin. On l’a aussi qualifié d’imaginatif scientifique, au cerveau en perpétuelle gestation et mu par un sûr instinct du génie de l’invention.

RECONNAISSANCES

1.  L'index des noms de rue de la carte routière de Shawinigan comprend le nom Thibaudeau. Cette artère est située dans le secteur nord de la ville, près du Domaine du Havre.

2. Pour sa part, Hydro-Québec désigne  un poste de distribution de l'électricité  sur le boulevard Royal, un peu à l'arrière de l'usine d'électrolyse d'Alcan du nom de ce pionnier de l'électricité.

3. Enfin, depuis 1997, une  mini-centrale hydro-électrique opérée par l'entreprise privée, sur la rive gauche de la rivière Shawinigan, non loin de l'embouchure de cette dernière, évoque à nouveau le souvenir de ce personnage haut en couleur.

Sources : 

  • Fabien LaRochelle, Shawinigan depuis 75 ans, 1976, pages 144 à 152.               
  •   Anne-Marie de Launière-Dufresne, Thibaudeau-l’Orignal, Perspectives 28 mai 1977
  •   Fabien LaRochelle, Des rivalités électriques à Shawinigan, Au pays des Chutes Volume 2, no 2, Automne 1993
  •  Léo-Paul Landry, Les ancêtres de J.-Edmond Thibaudeau, Le nouveau mauricien ,Volume 4, Automne 1997
  •  Michel Cloutier, L’orignal à Thibaudeau, Le Journal Héritage Shawinigan,Voume 8, no 1, 15 mars 2003

Omer Lemay, mars 2008


Date de création : 07/12/2015 @ 20:21
Catégorie : Mémoires Revisitées - En hommage à ...