Vous êtes ici :   Accueil » St-Onge, Antoine (1835-1899)
 
 
 
Administration
 ↑  
Activités
Publications
 ↑  
Bibliothèques
 ↑  
Mémoires Revisitées
 ↑  
Généalogie
 ↑  

AntoineSaint-Onge.jpgLa ville de Shawinigan ne s’est pas seulement construite avec la force économique des grandes compagnies. Elle s’est réalisée avec le travail acharné de ses pionniers, dont Antoine St-Onge et ses nombreux descendants. Antoine St-Onge naquit à Saint- Léon, comté de Maskinongé en 1835. Il vint s’établir à Saint-Boniface vers 1880 et il éleva sa famille de 7 garçons et 5 filles.

Le 28 janvier 1886, il acheta les lots 626 et 627 d’Auguste Larue. Ces deux immenses terres sont situées entre la rivière Saint-Maurice et la rivière Shawinigan, de la rue Trudel à la rue Summit, de la Victoire et de la Paix, dans le secteur Saint-Marc. L’expression populaire « Village St-Onge » a longtemps désigné ce territoire du haut de la ville.

Pour s’éviter les tracas d’une seconde migration, le patriarche Antoine ne vint pas en personne s’établir sur ses terres, mail il y dépêcha tour à tour les plus grands de ses gars : Hormidas, Ferdinand et Urbanier qui se mirent courageusement au défrichage pour s’adonner à la culture du sol; Uldéric, qui lança rapidement un atelier de menuiserie, pour s’associer bientôt à ses frères Wilfrid et Edmond.

Antoine St-Onge dédéda le 31 juillet 1899. Contrairement à John Forman de la Laurentide de Grand-Mère qui vendit en bloc la Pointe-à-Bernard (Lot 628) à la Shawinigan Water and Power, les héritiers St-Onge décidèrent de morceler eux-mêmes leurs terres et de vendre directement aux futurs résidants du haut de la ville.

Au cours du XXe siècle, trois fils d’Antoine siègeront à tour de rôle au conseil municipal, soit Hormidas, Uldéric et Joseph-François, suivis de 2 de ses petits-fils : Joseph-Eugène et Antoni.

Source : Omer Lemay.
Recherches: AJ Bordeleau.


Date de création : 07/12/2015 @ 20:14
Catégorie : Mémoires Revisitées - En hommage à ...