Vous êtes ici :   Accueil » Pronovost, Marcel (1930-....)
 
 
 
Administration
 ↑  
Activités
Publications
 ↑  
Bibliothèques
 ↑  
Mémoires Revisitées
 ↑  
Généalogie
 ↑  

DÉFENSEUR TOUT-ÉTOILE DE HOCKEY

Cinq coupes Stanley comme joueur et une 6è à titre de dépisteur

marcelpronovostrw1.jpgLe 13 juin 1978, à Toronto, au Temple de la renommée du hockey se déroule l’intronisation de deux nouveaux membres, deux mauriciens d’origine et deux anciens joueurs midgets de la même équipe soit Jacques Plante, gardien de but et Marcel Pronovost, défenseur tout-étoile.

Marcel Pronovost est né le 15 juin 1930 dans la paroisse Saint-Théophile de la municipalité de Lac-à-la-Tortue, territoire faisant maintenant partie de la nouvelle Ville de Shawinigan depuis 2002. Il est le fils de Léopold Pronovost ( appelé quelques fois simplement Léo) et de Juliette Beaudoin qui s’étaient mariés à cet endroit le 4 août 1926. La famille comptera 9 garçons et 3 filles. Roger, Gaston et Marcel naissent au Lac-à-la-Tortue, René, Claude, Monique, André, Benoit et Jacques viennent au monde dans différentes paroisses de l’ancien Shawinigan et finalement Nicole, Jean et Liliane voient le jour dans la paroisse Notre-Dame-de-la-Présentation de Shawinigan-Sud, la famille habitant au 580, 2è Avenue, de 1943 à 1954.

Faits inusités, son frère Claude, né le 22 juillet 1935, jouera 3 parties comme gardien de but dans la Ligue nationale de hockey (il aura son soir de gloire le 14 janvier 1956 réalisant un blanchissage 2 à 0 contre les Canadiens et ce, dans l’uniforme des Bruins), alors que son jeune frère Jean, né le 18 décembre 1945, évoluera comme ailier droit pendant 14 saisons dans la Ligue nationale de hockey, soit avec Pittsburgh, Atlanta ou Washington (de la saison 1968-69 à 1981-82) et totalisera 998 parties en saison régulière. Il marquera 52 buts avec les Penguins en 1975-1976.

A Shawinigan, dans les années 1940, le hockey mineur est organisé selon l’école fréquentée. C’est ainsi qu’en 1944-45, Marcel Pronovost gagnera le championnat provincial Midget en défendant les couleurs de son école Immaculée-Conception de la 8è Rue. Il est alors un joueur de centre et son gardien de but est nul autre que Jacques Plante.

Mais son plus beau souvenir du hockey mineur à Shawinigan, c’est contre Jacques Plante qu’il va le goûter. En effet, Marcel fréquente maintenant l’école technique de Shawinigan situé sur l’avenue de la Station et son équipe va tout écraser sur son passage en 1946-47 pour remporter le championnat provincial Juvénile. Il est muté à la défense. Le Shawinigan High School de la rue Des Cèdres possède une très forte équipe alignant alors les frères Larry et Johnny Wilson. Le dépisteur Marcel Côté les recrute tous les 3 pour l’organisation des Red Wings de Détroit.

C’est ainsi qu’en 1947-48, les Spitfires de Windsor comptent trois gars de Shawinigan dans leur équipe, soit les frères Wilson et Marcel Pronovost.

marcelpronovostrw2.jpgAu printemps 1950, les Red Wings de Détroit voit leur jeune sensation Gordie Howe être blessé à Toronto. Ils décident de faire appel à Marcel Pronovost à la défense, et place Red Kelly à l’avant. Il jouera 9 parties éliminatoires et à 20 ans, il savourera sa première conquête d’une coupe Stanley.

Marcel jouera la moitié de la saison 1950-51 avec les Red Wings, suivis de 14 saisons complètes. Il ajoutera les coupes Stanley des années 1952, 1954 et 1955 à son palmarès à Détroit. Ses coéquipiers sont Terry Sawchuk dans les buts, Red Kelly, Bob Goldham, Gordie Howe, Ted Lindsay, Marty Pavelich, Alex Delvecchio, Larry et Johnny Wilson, etc. Il est échangé aux Maple Leafs de Toronto, le 20 mai 1965.

marcelpronovostml.jpgLe fait marquant de ses 5 saisons avec Toronto (1965-66 à 1969-1970) fut la conquête de sa 5è coupe Stanley au printemps de l’Expo en 1967 à l’âge de 36 ans. Ses compagnons d’armes avaient nom : Johnny Bower (40 ans)et Terry Sawchuk (36 ans) , Tim Horton (hé oui, les futures beignes…) Allan Stanley et Red Kelly, le capitaine George Armstrong, Bob Pulford, Dave Keon, Frank Mahovlich, etc.

Bilan de sa carrière de joueur : 1206 parties en saison régulière au cours desquelles il a marqué 88 buts et obtenu 257 passes pour un total de 345 points. Il s’est mérité 851 minutes de punitions. En séries éliminatoires, nous ajoutons 134 parties, 8 buts, 23 passes et 104 minutes de punitions.

Au moment de son intronisation au Temple de la renommée en 1978, il était instructeur des Sabres de Buffalo depuis le 4 août 1977.

Et la 6è coupe Stanley? Marcel Pronovost voit son nom inscrit sur la coupe de la saison 2002-2003 pour les Devils du New Jersey à titre de dépisteur.  L’instructeur en chef est feu Pat Burns, le gardien de but Martin Brodeur et le capitaine Scott Stevens.

Il a été intronisé à l’Académie des Grands Shawiniganais lors de l’édition 1999. Il habitait alors à Windsor,Ontario.

Il fait bon de revisiter une carrière aussi admirable que celle de Marcel Pronovost.

Source : Société d’Histoire de Shawinigan-Sud, Calendrier historique 1999.

Ville de Shawinigan, les Grands Shawiniganais.

« Les Pronovost : une famille de hockeyeurs de chez nous », Hebdo du Saint-Maurice, 6 juillet 2002.

Roger Beaupré  de la SHGS: sa famille habitait au 635, 2è Avenue, Almaville-en-Bas à la même époque.

Internet : « Les Légendes du Hockey »

Omer Lemay, le 29 février 2012


Date de création : 07/12/2015 @ 19:00
Catégorie : Mémoires Revisitées - En hommage à ...