Vous êtes ici :   Accueil » Lambert, Augustin (1838-1920)
 
 
 
Administration
 ↑  
Activités
Publications
 ↑  
Bibliothèques
 ↑  
Mémoires Revisitées
 ↑  
Généalogie
 ↑  

AAugustin_Lambert.jpgugustin Lambert habitait Shawinigan depuis dix-huit ans lors de la formation du Village de Shawinigan Falls, le 28 avril 1901. Il y laissera une nombreuse descendance.

Il naît le 23 avril 1838 à St-Léon-le-Grand, comté de Maskinongé. Il est le fils d’Augustin et de Félicité Livernoche.. Il y épouse Philomène Martineau-St-Onge, le 8 avril 1861, la sœur d’un autre patriache de Shawinigan, prénommé Antoine. Celle-ci est la fille d’Alexis et de Marie-Louise Fréchette. Il immigre en 1858 dans la nouvelle paroisse de St-Boniface-de-Shawinigan. Le couple comptera 13 enfants, soit 8 garçons (François-Xavier, Louis, Ernest, Denis, Adélard, Philias, Elzéard, Ephrem) et 5 filles (Marie-Rose-de-Lima-Clara, Alma, Edouardina, Marie-Olivine et Philomène).

La première transaction immobilière réalisée par Augustin sur le futur territoire de Shawinigan survient le 12 avril 1883, alors qu’il acquiert par billet de location du Département des terres de la Couronne, les lots 624 (135 acres) et 625 (95 acres) du Rang A du Township de Shawenegan. Les dites terres englobent aujourd’hui la surface entre les rues Dufresne et Trudel et s’étendent de la rivières Shawinigan à la rivière Saint-Maurice.

Fidèle à la tradition de l’époque, il voit à l’installation de trois de ses fils sur ces terres.

Lors du contrat de mariage rédigé le 28 janvier 1887 entre François-Xavier (1863-1923) et Evelina Leblanc, l’aîné des garçons reçoit une partie du lot 624. Pendant dix-huit mois, il demeure avec son épouse à la maison paternelle. Pendant ce temps, François-Xavier et son père construisent une maison et des bâtiments. Dès le printemps 1888, le jeune couple s’installe dans la maison (un peu à l’arrière de l’actuelle maison Lambert de la rue Juneau, près du Centre des Arts). C’est à cet endroit que naîtra Philias(1888-1949), futur représentant du quartier ( 1937-1946) et qui prendra une part active au développement du parc Saint-Marc, et de l’ensemble de notre localité.

Le 7 janvier 1890, à Saint-Boniface, a lieu le mariage de Louis (1869-1911) et Hermine Leblanc. En cadeau de mariage, ils reçoivent une partie du lot 625 (là où nous retrouvons aujourd’hui le Centre des Arts). Pendant la construction de la maison familiale, ils profitent de l’hospitalité de François-Xavier, car les deux frères sont mariés aux deux sœurs. Et puis, en 1898, viendra le tour d’Ernest (1878-1965) et sa nouvelle épouse Rosalem (Rose-Hélène) Lampron de recevoir un beau cadeau de noces, une parcelle de terrain du lot 625, là où nous retrouvons notre usine de filtration, sur le boulevard des Hêtres.

Paugustin_lambert_html_m523f1369.jpglusieurs familles de Shawinigan sont apparentées à Augustin Lambert. Ses gènes se sont transmises par ses filles. Ainsi, sa fille aînée Marie-Olivine (1862-1932) épouse Grégoire Boisvert et est la source de familles Boisvert, Giroux et Noël. Ce couple fait l’achat du lot 44 situé entre les rues Lavergne et St-Laurent. A son tour, Clara (1865-1906) marie Louis-Philippe Laperrière, puis Alma (1880-1932) convole en justes noces avec Philias Ferron (président-fondateur de la Chambre de Commerce). Enfin Édouardina (1867-1905) devient madame Maxime Lemay et habitera non loin sur le boulevard des Hêtres, coin Gigaire, sur le lot 42, suite au don de son beau-père Fabien, lequel possédait les lots 41,42 et 43.

Augustin Lambert écoulera ses dernières années dans cette belle maison bourgeoise,sise au 2313 avenue Juneau, tout près du Centre des Arts, et construite par son fils François-Xavier en 1911. Il fit preuve de grand talent, par le site exceptionnel et le style néo-italien de l’immeuble. Voilà une demeure presque centenaire maintenant.

Le 19 juin 1920, Augustin s’éteint à l’âge vénérable de 82 ans. Pendant 37 ans, il a vécu dans sa patrie d’adoption et repose maintenant en paix au cimetière Saint-Joseph.

Sources : Denise Lambert-Cossette, Le Journal Héritage Shawinigan, Vol 5 no 4, 15 décembre 2000

Denise Lambert-Cossette, Augustin Lambert présent au début de Shawinigan, L’Hedbo du Saint-Maurice, 27 janvier 2001

Denise Lambert-Cossette, La maison Lambert : 90ans bien sonnés!, L’Hedbo du Saint-Maurice, 19 mai 2001

Omer Lemay - Le 11 novembre 2008


Date de création : 07/12/2015 @ 10:39
Catégorie : Mémoires Revisitées - En hommage à ...